LA CAMPAGNE À VÉLO (27) – La lanterne rouge

Publié le 21 avril 2012

0


La même course, tous les 5 ans. Des chutes, des abandons de favoris. Des outsiders qui peuvent surprendre. Des alliances qui auront de l’importance. Des petites équipes qui mettent des hommes à l’avant pour essayer de se faire connaître. Une arrivée en côte, avec un premier sommet à 14 km de l’arrivée. Seuls les deux leaders en haut du col se disputeront la victoire finale. D’ici là, ça frotte dans le peloton, les mauvais coups pleuvent et font couler une encre que la Serviette se propose d’éponger…


La lanterne rouge

Ça y est, on y arrive au sommet. Tel Joaquin Rodrigues conquérant dans la Flèche wallonne, tous les prétendants chercheront à conquérir un mur de Oui et déboucher le champagne le jour de Liège.

Tous ? Non. Un irréductible anticapitaliste résiste toujours à l’envahisseur.

Il ne passera pas dans les deux premiers, il ne le veut pas. Il refait ses lacets pendant que les autres les dévorent, met son tutu rouge pour se mettre en danseuse.

Le candidat coup de cœur, la lanterne rouge.

La lanterne qu’il risque de perdre, car il est populaire.

La lanterne qu’il tracte sur son dos à l’instar d’un Virenque et son Caravelair.

La lanterne qui l’a fait passer, éphémère, de l’ombre à la lumière.

Une lumière rouge, un sourire, un discours, des habits franchouillards, il a fait rire la France et passer ses idées, on aurait envie de lui donner une bise, un bécot, un smack, un baiser, un bisou.

C’est Wim Vansevenant qui va être jaloux.


Gaetn Gorn – Jante damoiseau corrézien. Porte-Serviette à Doha (pour la suppression du dossard 109 car il favorise les transfusions homologues)


Annexe – Charte inutile de bonne conduite

1. La campagne à vélo est une fiction, ne serait-ce que par respect pour le vélo de certains candidats.

2. Toute ressemblance avec des personnes existantes est purement volontaire.

3. Par peur de représailles – la Serviette a un compte en Suisse – ces personnes ne seront jamais nommées sauf dans les points 4 et 5 de la charte.

4. Le mot « monocle » est proscrit dans tous les écrits de la campagne à vélo, en hommage à feu Jean-Marie le Pen.

5. Apparemment, Jean-Marie le Pen serait encore vivant. En blonde.

A lire ou relire :

L’épisode 1 : « Un premier maillot distinctif attribué »

L’épisode 2 : «L’équipier modèle »

L’épisode 3 : «Maillot blanc, source de convoitise »

L’épisode 4 : «L’équipe rose a son leader ! »

L’épisode 5 : «Le champion sortant change de braquet »

L’épisode 6 : «Les compagnes à vélo et autres nouvelles hebdomadaires»

L’épisode 7 : « Feu le maillot vert »

L’épisode 8 : « L’heure des alliances »

L’épisode 9 : « Tic et Tac sont patraques »

L’épisode 10 : « Le Père Noël est une bordure »

L’épisode 11 : « In Vino Veritas »

L’épisode 12 : «Coup de fringale »

L’épisode 13 : «Ça sent le sapin »

L’épisode 14 : «Voeux clairs »

L’épisode 15 : «L’Homme à la Rolex, roi du contre-la-montre ? »

L’épisode 16 : « Cols relevés à l’horizon »

L’épisode 17 : «Eva, relève-toi, tes électeurs sont partis ! »

L’épisode 18 : «Elle est Zabel, la France ? »

L’épisode 19 : «Du sang contaminé »

L’épisode 20 : «Ô, raison funèbre »

L’épisode 21 : « Vacheries »

L’épisode 22 : « L’étape assassine »

L’épisode 23 : « A droite toute »

L’épisode 24 : « Journée de repos »

L’épisode 25 : « Sous les pavés, la rage »

L’épisode 26 : « Pari-Gagnaix »

Photos : flickr/placid casual (licence Creative Commons).

About these ads