JO PARIS 2012 – Plongeon : l’étonnante reconversion de Raquil et Djhone (3)

Posted on 1 août 2012

0


[FICTION] La moisson de médailles se poursuit pour la délégation française. Marc Raquil et Leslie Dhjone ont remporté l’argent en plongeon synchronisé à 10m, dans un centre aquatique olympique d’Aubervilliers en véritable ébullition.*

On les avait quittés sur la piste d’athlétisme de Göteborg, en 2007, les mains sur les hanches, le regard hagard, loin, très loin de leur éclat d’antan. C’est sur le bord de la piscine du centre aquatique olympique d’Aubervilliers que la France a retrouvé Marc Raquil et Leslie Djhone à nouveau triomphant.

Les deux inséparables, ex-figures du 400m, ont décroché mardi 31 juillet la médaille d’argent lors du concours de plongeon synchronisé. Une médaille que personne n’attendait, à commencer par les intéressés eux-mêmes, comme le reconnaissait Marc Raquil : « C’est fou, c’est inespéré, c’est immense ce que l’on vient de faire. Ça fait vraiment du bien après toutes les épreuves que l’on a traversé… »

Traversée du désert

C’est peu dire que les deux hommes reviennent de très loin. Près de cinq années de traversée du désert, après la grave blessure au genou de Djhone et la suspension de Raquil par l’Agence française de lutte contre le dopage.

L’annonce de leur reconversion dans le monde du plongeon, en 2008, avait surpris tout le monde. Elle avait surtout prêté à sourire. L’athlétisme français leur avait brutalement tourné le dos, les railleries de leurs anciens camarades étaient alors légion.

Cette reconversion force aujourd’hui l’admiration. « Leur performance est époustouflante. Ce sont deux fiertés pour le sport français, deux champions, deux exemples pour notre pays », s’est emporté le président Bertrand Delanoë, venu les encourager.

Une renaissance

Quatre années leur auront donc suffi pour assimiler les bases du plongeon à 10m et se hisser sur le podium d’une discipline encore méconnue et sous-estimée en France, olympique seulement depuis 2000 et les Jeux de Sydney.

« Le plongeon, c’est un coup de cœur. Cette discipline nous a sauvé la vie, elle nous a permis de renaître, expliquait Leslie Djhone, ému, au pied du podium. Elle exige une entente et une complicité parfaite. A la différence de l’athlétisme, l’esthétisme a ici une place importance. Le plongeon synchronisé nous a libéré ».

  • Or : Iván García/Germán Sánchez (MEX)
  • Argent : Marc Raquil/Leslie Djhone (FRA)
  • Bronze : Oleksandr Gorshkovozov/Oleksandr Bondar (UKR)

De notre envoyé spécial à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)

A lire :

- La cérémonie d’ouverture (1)

- L’exploit de Chavanel (2)

Photo : Flickr/Thomas Faivre-Duboz (CC)

*Ceci est une fiction basée sur la candidature parisienne à l’organisation des Jeux Olympiques de 2012. Les personnes citées ne sont pas responsables de leurs actes dans le cadre de la rubrique « JO Paris 2012″.

About these ads
Posted in: JO Paris 2012