JO Paris 2012 – Football : treize Maliens se font la belle (8)

Posted on 11 août 2012

0


[FICTION] La demi-finale du tournoi olympique de football entre le Brésil et le Mali a pris une tournure inédite. Treize joueurs maliens ne se sont pas présentés sur le terrain, prenant la fuite dans les rues de Lille. Vainqueur sur tapis vert, la Seleçao affrontera la Belgique en finale.

C’est peut-être l’image de ces Jeux.

Grand Stade de Lille, 10 heures du matin. Les onze joueurs de l’équipe du Brésil de football sont sur le terrain, pour leur demi-finale face au Mali. En face, une moitié de terrain déserte. Un quart d’heure après l’heure officielle, l’arbitre donne le coup d’envoi avant de siffler trois fois la fin d’un match qui n’aura jamais lieu.

Suivra un match d’entraînement entre titulaires et remplaçants de la Seleçao. Et Neymar de marquer quatre buts, de soigner sa confiance et l’amertume des spectateurs.

La veille, en conférence de presse, l’entraîneur des Aigles du Mali Patrice Carteron, qui coache aussi l’équipe olympique, était pourtant confiant. Il comptait bien déjouer les plans des sud-américains.

"Offensivement, c’est très fort mais nous aussi. Le match se jouera sur un détail, à nous de ne pas faire d’erreur derrière. On a des atouts pour les battre. Sidy est en grande forme, il va débloquer la situation"

Sidy, c’est Sidy Koné. Quatre buts depuis le début du tournoi pour le Lyonnais, l’un des seuls de l’effectif de moins de 23 ans à jouer en Europe. Parmi ses coéquipiers, treize joueurs du championnat malien. Treize joueurs absents de la feuille de match contre le Brésil. Treize joueurs et un communiqué retrouvé dans la chambre d’hôtel de l’attaquant Momo Diallo.

"Notre décision est réfléchie, nous partons cette nuit. La situation politique dans notre pays ne nous rassure pas. Nous demandons pardon à nos supporters. Nous sommes treize, nous espérons que cela nous portera chance. Que Dieu vous garde, que Dieu accompagne notre aventure"

L’absence d’échauffement des joueurs, Brésiliens et Maliens, avait une cause que personne – arbitres et staffs des deux équipes exclus – n’avait alors envisagé, la délégation malienne ayant – par solidarité ? – privilégié le silence à la révélation de l’affaire.

Dimanche, le Brésil affrontera donc la Belgique, toujours à Lille, l’ancien jardin d’Eden. Treize malins dans la nature chercheront leur paradis.

  • Or : Belgique
  • Argent : Brésil
  • Bronze : Sénégal

De notre envoyé spécial à Lille (Nord)

A lire :

- La cérémonie d’ouverture (1)

- L’exploit de Chavanel (2)

- Raquil et Djhone, l’étonnante reconversion (3)

- Gatlin dopé, Lemaître blessé, double forfait (4)

- Usain Bolt foudroyé (5)

- Le handball français en plein cauchemar (6)

- La France accro au stick (7)

Photo :

*Ceci est une fiction basée sur la candidature parisienne à l’organisation des Jeux Olympiques de 2012. Les personnes citées ne sont pas responsables de leurs actes dans le cadre de la rubrique “JO Paris 2012″.

About these ads
Posted in: JO Paris 2012