LA CAMPAGNE À VELO (14) – Voeux clairs

Posted on 2 janvier 2012

0


La même course, tous les 5 ans. Des chutes, des abandons de favoris. Des outsiders qui peuvent surprendre. Des alliances qui auront de l’importance. Des petites équipes qui mettent des hommes à l’avant pour essayer de se faire connaître. Une arrivée en côte, avec un premier sommet à 14 km de l’arrivée. Seuls les deux leaders en haut du col se disputeront la victoire finale. D’ici là, ça frotte dans le peloton, les mauvais coups pleuvent et font couler une encre que la Serviette se propose d’éponger…

Voeux clairs

Mes Chers Campagniotes,

L’année 2011 s’achève. Elle aura connu bien des bouleversements.

Depuis le début de la Campagne, qui a conduit à plusieurs reprises le cyclisme mondial au bord de l’effondrement, je ne vous ai jamais dissimulé la vérité sur sa gravité, ni sur les conséquences qu’elle pouvait avoir sur l’emploi. Le retrait de l’équipe Geox, la fusion de RadioShack et Leopard Trek… et ces cyclistes qui ne trouvent plus d’équipe.

Bref, cette crise qui sanctionne 30 années de désordres planétaires dans le sport, cette crise inouïe, sans doute la plus grave depuis la deuxième guerre mondiale, cette crise n’est pas terminée. Je pense en ce moment même à mon ami David de la Fuente.

Elle a entraîné dans la tourmente des pays comme la Grèce, l’Irlande, le Portugal, dont le meilleur représentant doit être Nicolas Roche, c’est vous dire. Mais également des pays aussi puissants que l’Espagne et même l’Italie. Dois-je vous rappeler que le champion du monde nous vient de l’Île de Man  ?

Dans la tempête, vous avez souffert. Vous finissez l’année plus inquiets pour vous et pour vos enfants. Eux qui pratiquent le cyclisme alors que des docteurs comme celui de Big Mat  ne cessent de doper des coureurs. Et pourtant, il y a des raisons d’espérer. Dans Big Mat, « Big », ça veut dire gros. Nous devons, nous pouvons garder confiance dans l’avenir. Regardez, malgré un contexte économique particulier, Garmin Cervélo continue.

Si tant de pays ont connu des difficultés insurmontables, la France a tenu. Elle a résisté.

Si elle a tenu, si elle a résisté, c’est grâce à la solidarité dans l’épreuve. La solidarité dans l’épreuve, c’est Pierre Rolland qui se sacrifie pour son leader alors qu’il peut suivre les Schleck, alors qu’il est en mesure de gagner un jour le Tour.

Il ne s’agit pas de nier les difficultés que nous traversons. Mais dans ces épreuves, la France a su préserver l’essentiel. Je tiens à rendre un hommage particulier à toutes celles et à tous ceux d’entre vous qui par leur travail ont contribué au développement de notre économie. Grâce à toi, Thomas, Europcar a conforté sa place de leader sur le marché européen des locations de voitures.

Mes chers Campagniotes,

Nous devons être courageux, nous devons être lucides.

Différer les choix parce qu’ils sont difficiles est la pire des options. Quand on décide trop tard, le prix à payer est plus cher. Les souffrances plus grandes. Ne procrastinons pas, on saura ainsi dès la mi-janvier si Alberto Contador sera suspendu, ou non.

En 2012, le destin de la France peut une fois encore basculer.

Sortir de la crise, construire un nouveau modèle de croissance, faire naître une nouvelle Europe, voilà quelques-uns des défis qui nous attendent. Dans Europcar, il y a Europe. Pierre Rolland, Thomas Voeckler, à vous de jouer.

Ces défis, ils s’imposent à nous. Nous ne pouvons ni les refuser, ni les repousser. Nous ne pouvons ignorer ce nouveau monde. Un monde avec les Australiens de Green Edge, les Britanniques de Sky de plus en plus puissants, la concurrence est rude.

Mes chers Campagniotes,

Dans cinq mois, nous avons une élection présidentielle. J’ai confiance dans les forces de la France. Je suis certain du chemin qu’il nous faut suivre, pas comme mon petit Thomas dans la descente vers Pinerolo.

A vous, j’adresse ce soir tous mes vœux de bonheur pour la nouvelle année.

Bonne année à tous.

Vive la Campagne à vélo !

Et vive la France !

Gaetn Gorn – Jante damoiseau corrézien. Porte-Serviette à Doha (pour la suppression du dossard 109 car il favorise les transfusions homologues)


A lire ou relire :

L’épisode 1 : « Un premier maillot distinctif attribué »

L’épisode 2 : «L’équipier modèle »

L’épisode 3 : «Maillot blanc, source de convoitise »

L’épisode 4 : «L’équipe rose a son leader ! »

L’épisode 5 : «Le champion sortant change de braquet »

L’épisode 6 : «Les compagnes à vélo et autres nouvelles hebdomadaires»

L’épisode 7 :  « Feu le maillot vert »

L’épisode 8 : « L’heure des alliances »

L’épisode 9 : « Tic et Tac sont patraques »

L’épisode 10 : « Le Père Noël est une bordure »

L’épisode 11 : « In Vino Veritas »

L’épisode 12 : «Coup de fringale »

L’épisode 13 : «Ça sent le sapin »

Annexe – Charte inutile de bonne conduite

1. La campagne à vélo est une fiction, ne serait-ce que par respect pour le vélo de certains candidats.

2. Toute ressemblance avec des personnes existantes est purement volontaire.

3. Par peur de représailles – la Serviette a un compte en Suisse – ces personnes ne seront jamais nommées sauf dans les points 4 et 5 de la charte.

4. Le mot « monocle » est proscrit dans tous les écrits de la campagne à vélo, en hommage à feu Jean-Marie le Pen.

5. Apparemment, Jean-Marie le Pen serait encore vivant. En blonde.


Photos : flickr/Laurie Beylier (licence Creative Commons)

Publicités