LA CAMPAGNE À VÉLO (18) – Elle est Zabel, la France ?

Posted on 30 janvier 2012

0


La même course, tous les 5 ans. Des chutes, des abandons de favoris. Des outsiders qui peuvent surprendre. Des alliances qui auront de l’importance. Des petites équipes qui mettent des hommes à l’avant pour essayer de se faire connaître. Une arrivée en côte, avec un premier sommet à 14 km de l’arrivée. Seuls les deux leaders en haut du col se disputeront la victoire finale. D’ici là, ça frotte dans le peloton, les mauvais coups pleuvent et font couler une encre que la Serviette se propose d’éponger…

Elle est Zabel, la France ?

Plans larges, champion petit. Le décor rouge, or, noir. Les trois couleurs du drapeau de la nouvelle amoureuse du champion sortant, l’Allemagne. Finie l’idylle américaine, la passion nouvelle est outre-rhénane.

Les amours allemandes sont dangereuses.

Passionné, le public français, qui voit le jeune Dietrich Thurau, « Didi » le long de la chaussée, pas encore 23 ans, porter la tunique jaune de leader pendant deux semaines avant de craquer dans les Alpes lors du Tour 77, un Tour qui reviendra finalement à Bernard Thévenet.

Enchantés, les millions de téléspectateurs devant les sprints puissants d’Erik Zabel, douze étapes et surtout six maillots verts entre 1996 et 2001.

Impressionnés, les amateurs de voir Jan Ullrich emmener un braquet inhumain dans les cols pyrénéens et remporter, toujours à 23 ans, le Tour 1997, avec une avance considérable sur le deuxième.

Mais tous déçus, avec le temps, de constater que ces trois coureurs étaient dopés.

Aujourd’hui, le champion sortant cherche le produit miracle. Masochiste, il annonce – inspiration allemande – une augmentation de l’impôt, ultime obstacle, col qui passe de 19,6% à 21,2%. Seuls le Zoncolan italien ou l’Angliru espagnol affichent de tels pourcentages. TVA devient « Trafiquer sa Vitesse Aérobie », et les ordonnances des récents vainqueurs en haut de ces sommets mythiques, messieurs Cobo, Anton et Contador, ne forcent guère à l’optimisme. Pas plus que leurs initiales.

Cette dénivellation qui augmente est un choix stratégique, diamétralement opposé au patronyme du candidat rose, celui d’un pays plat, sous le niveau de la mer, lui élu du pays du veau sous la mère. Mais le champion sortant semble ignorer qu’à Tulle, fief du candidat rose, la côte du Monteil, qui mène du quartier de Souilhac à la Croix-de-Bar, affiche 24%.

Une nouvelle pour réconforter le tenant du titre  avec la première course européenne de l’année, le Grand Prix la Marseillaise. Le vainqueur de cette étape ô combien patriotique, l’ambitieux Samuel Dumoulin, mesure 1,59 m. Champion petit, plans larges.

Gaetn Gorn – Jante damoiseau corrézien. Porte-Serviette à Doha (pour la suppression du dossard 109 car il favorise les transfusions homologues)

A lire ou relire :

L’épisode 1 : « Un premier maillot distinctif attribué »

L’épisode 2 : «L’équipier modèle »

L’épisode 3 : «Maillot blanc, source de convoitise »

L’épisode 4 : «L’équipe rose a son leader ! »

L’épisode 5 : «Le champion sortant change de braquet »

L’épisode 6 : «Les compagnes à vélo et autres nouvelles hebdomadaires»

L’épisode 7 :  « Feu le maillot vert »

L’épisode 8 : « L’heure des alliances »

L’épisode 9 : « Tic et Tac sont patraques »

L’épisode 10 : « Le Père Noël est une bordure »

L’épisode 11 : « In Vino Veritas »

L’épisode 12 : «Coup de fringale »

L’épisode 13 : «Ça sent le sapin »

L’épisode 14 : «Voeux clairs »

L’épisode 15 : «L’Homme à la Rolex, roi du contre-la-montre ? »

L’épisode 16 : « Cols relevés à l’horizon »

L’épisode 17 : «Eva, relève-toi, tes électeurs sont partis ! »

Annexe – Charte inutile de bonne conduite

1. La campagne à vélo est une fiction, ne serait-ce que par respect pour le vélo de certains candidats.

2. Toute ressemblance avec des personnes existantes est purement volontaire.

3. Par peur de représailles – la Serviette a un compte en Suisse – ces personnes ne seront jamais nommées sauf dans les points 4 et 5 de la charte.

4. Le mot « monocle » est proscrit dans tous les écrits de la campagne à vélo, en hommage à feu Jean-Marie le Pen.

5. Apparemment, Jean-Marie le Pen serait encore vivant. En blonde.


Photos : flickr/mimax (licence Creative Commons). 

Publicités