WrestleMania X (1994) – Quand Bret Hart dominait le catch US

Posted on 6 avril 2014

0


PH. 4 - Le sel dans les yeux

Le 6 avril, c’était le Wrestlemania, le grand rendez-vous du catch mondial. Il y a 20 ans, la star, c’était le canadien aux vêtements bariolés Bret Hart qui défiait le très méchant sumo Yokozuna. Figurines cool, sharpshooter et injustices : Olivier Besnas revient sur l’âge d’or de la WWF. 

Salut mon pote ! Toi, j’ai l’impression que tu demandes du foot à l’ancienne ? Du Ladislao Mazurkiewicz et du Manfred Kaltz, l’inventeur du « centre banane » ? Désolé, faudra repasser une autre fois, et c’est promis, tu seras bien servi.

En attentant, j’ai choisi de me diversifier un peu et d’aller sur un nouveau terrain : la WWF – c’est que j’en étais passionnée une vingtaine d’années en arrière !

Alors attention, qu’on ne s’y trompe pas : je ne parle de cette WWF célèbre pour son logo avec le panda géant (World Wildlife Fund), mais bien de la World Wrestling Federation, rebaptisée depuis WWE. Une simple barre en supplément et la confusion avec le sympathique panda s’efface.

RTL et jeux de cartes

Je te cause de catch, ce truc avec ces mecs baraqués, trop camés, qui claquent tous à cinquante ballets. Je dois bien avouer qu’au début des années 90, cet intérêt pour un sport « truqué » m’attirait les railleries de mes petits camarades (qu’ils
aillent au diable !), car il est vrai que les jeunes français de cette époque étaient restés très hermétiques à ce sport-spectacle, au contraire des jeunes allemands.

Ce sont mes fréquents séjours outre-rhin qui m’ont permis de suivre le catch avec assiduité, car c’est bien sur la chaîne allemande RTL Zwei que je regardais deux émissions par semaine. De plus, il y était aisé de se procurer les figurines de marque Hasbro que nous collectionnions mon frère et moi.

Nous avions inventé un superbe jeu qui consistait à faire s’affronter les figurines à l’aide d’un jeu de carte classique. Les tournois tels que le Royal Rumble et les Survivor Series étaient organisés ; le tout était parfaitement élaboré et les résultats
inscrits sur papier !

Bret Hart

Bon, si je te parle de la WWF aujourd’hui, c’est parce que voila 20 ans, avait lieu WrestleMania X, le plus grand événement de l’histoire du catch, qui voyait notamment le triomphe de mon idole Bret « Hitman » Hart dans le match pour le titre.

Bret Hart, surnommé l’Excellence de l’Exécution, originaire de Calgary au Canada, a su s’imposer au rang des plus grands, non pas grâce à la force, à l’inverse d’autres catcheurs renommés, mais grâce à une approche scientifique du combat. Au-delà du spectacle qu’il savait proposer sur le ring, les scénarios dans lesquels était impliqué Bret Hart étaient souvent très divertissants et riches en rebondissements.

Bret Hart et sa ceinture

Wrestlemania IX

Avant le tournoi, le Hitman avait déjà à son actif deux titres de champions par équipes, deux titres deux champions intercontinentales et un titre de champion du monde WWF. Il perdit ce dernier titre dans un match l’opposant à Yokozuna, un an plus tôt, à WrestleMania IX.

Dans son immense injustice, cette défaite avait des allures de France-Allemagne 82 : Bret Hart avait été le premier à dominer clairement le sumo de 230 kilos, invaincu depuis son arrivée à la fédération. Alors qu’il effectuait sa prise de soumission et de finition fétiche, le sharpshooter, et que l’arbitre n’attendait pus que l’abandon de Yokozuna, le manager de ce dernier, Mr. Fuji, projeta du sel dans les yeux du Hitman.

Aussi légendaire et aussi dramatique qu’une agression de Schumacher sur Battiston, ce geste illicite eut raison du canadien.

Royal Rumble 1994

Entre les deux WrestleMania, Bret Hart avait remporté le tournoi King of the Ring et était empêtré dans un conflit l’opposant à son jeune frère Owen, jaloux et frustré de ne n’être que le frère de la star. Le scénario allait devenir extrêmement passionnant à partir du Royal Rumble 1994, deux mois avant WrestleMania X.

Traditionnellement, le vainqueur de la bataille royale (30 participants, le dernier catcheur encore présent sur le ring
l’emporte) devient le challenger du champion en titre lors du WrestleMania suivant.

En début de soirée Bret et Owen Hart, qui tentaient de se réconcilier, affrontaient ensemble les Quebecers dans un match pour le titre par équipe. Bret se blessa malencontreusement au genou et l’arbitre dû mettre un terme au combat. Les Quebecers conservaient leur ceinture. Owen, extrêmement remonté, reprocha alors à son frère de ne lui avoir pas donné le relais et lui asséna un coup sur la jambe meurtrie.

Cette fois, c’était définitivement la guerre, au plus grand désarroi de Bret. Quant à son frère il devenait un des catcheurs les plus détesté du public.

Malgré sa blessure, Bret Hart trouva le courage de participer à la bataille royale une heure plus tard, se dirigeant vers le ring en boitant. Il parvint à se hisser jusqu’au combat final face à Lex Luger, patriote américain et grande star du moment. Il s’agit alors pour l’un ou pour l’autre d’éjecter son adversaire hors du ring pour remporter le tournoi, mais lors de cette édition, l’invraisemblable se produisit : les deux athlètes, à la lutte, passèrent en même temps par-dessus la 3ème corde et aucune caméra ne pouvait indiquer lequel des deux avaient touché le sol en premier.

Après de multiples tractations, Bret Hart et Lex Luger furent déclarés co-vainqueurs du Royal Rumble 1994. Ils avaient donc tous deux gagner le droit d’affronter le champion WWF à WreslteMania X.


(Bret Hart et Lex Luger sont déclarés co-vainqueurs de la bataille royale)

Le grand soir : Wrestlemania X

Au vue des circonstances, la fédération avait donc décidé que deux matchs pour le titre WWF auraient lieu dans la même soirée. Le détenteur de la ceinture était toujours Yokozuna, qui sortait d’une énième victoire très controversée face à l’Undertaker. Le tirage au sort avait désigné Lex Luger comme étant le premier à l’affronter. Bret Hart rencontrerait plus tard le vainqueur de ce match.

Pour des raisons d’équité, le Hitman devait d’abord affronter un autre adversaire. Bien entendu, c’est son frère Owen qui fut désigné !

Le duel fratricide lançait ce 10ème WrestleMania. A l’époque, je n’avais pas compris que Bret Hart pourrait ensuite affronter le champion, quel que soit son résultat face à Owen, ce qui était pourtant logique. Quelle ne fût pas ma déception donc, lorsqu’au bout de vingt minutes d’un combat intense et très spectaculaire, c’est le plus jeune des deux frères qui l’emportait
à la surprise générale…

PH. 5 - Bret Hart Vs Owen Hart

Un peu plus tard dans la soirée, Lex Luger devait battre Yokozuna, mais l’arbitre spécial de la rencontre, Mr. Perfect, disqualifia le patriote américain, prétextant des insultes à son encontre. Les suites surtout d’un conflit qui les avaient opposés un an auparavant.

D’autres combats très intéressants eurent lieu au cours de la soirée, notamment l’époustouflant « match de l’échelle » entre Razor Ramon et Shawn Michaels pour le titre intercontinental. Mais nous arrivions donc au dernier combat de ce WresleMania X : Bret Hart, le challenger, contre le champion du monde Yokozuna, pour une revanche du WrestleMania IX.

L’arbitre spécial de ce match était le très populaire Roddy Piper. Face à son frère Owen, la douleur au genou de Bret Hart s’était réveillée. Comme deux mois plutôt, il arrivait sur le ring en boitant, encouragé par les fans du Madison Square Garden, au son de sa musique d’entrée. Une fois n’est pas coutume, sa force mentale lui permis de dominer le sumo et de l’envoyer plusieurs fois au tapis, sans pour autant réussir à s’adjuger la victoire.

Après une dizaine de minutes de combat, Yokozuna attrapa en plein vol le Hitman, qui tentait une attaque à partir des cordes, et le plaqua violemment au sol. Tout semblait fini, Yokozuna tirait Bret Hart vers le coin du ring pour effectuer sa prise de finition, le Banzai Drop qui consistait à sauter de dos à partir de la 2ème corde et d’atterrir assis sur son adversaire au sol.

Au moment où Yokozuna allait s’élancer, il perdit l’équilibre, sans doute épuisé par le cumul de ses deux matchs disputés dans la soirée, et s’écrasa sur le dos. Bret Hart eu le temps de s’écarter in-extremis et ne laissa pas échapper l’occasion d’effectuer le tombé pour le compte de trois. Il récupérait ainsi la ceinture de champion du monde dans une ambiance de folie.

PH. 6 - Bret Hart porté en triomphe

« The best there is, the best there was and the best there ever will be » C’est par cette phrase que Bret « Hitman » Hart avait l’habitude de se présenter. Ce soir du 20 mars 1994, porté en triomphe, il avait mis tout le monde d’accord.

 

Olivier Besnas

Publicités